Syndicat des Jeunes Biologistes Médicaux

  

Excellence - Ethique - Conscience

Pour une biologie unie et indivisible

APH & JM s’engage dans la défense de la biologie hospitalière puisant sa force dans l’union de toutes ses disciplines

 

À l’heure où les biologistes des hôpitaux :

  • sont surchargés de travail par la démarche d’accréditation et par les projets concomitants de regroupement des laboratoires au sein des GHT,
  • sont nombreux se plaindre de ne plus y arriver et de moins bien faire leur métier au service des patients et des médecins prescripteurs,
  • gèrent dans l’urgence et sont de moins en moins disponibles,
  • ne trouvent plus le temps nécessaire à consacrer à leur formation ou à la gestion d’activités annexes,
  • éprouvent une perte de sens de leur métier et de leur rôle,
  • subissent des réductions d’effectifs alors qu’ils se sont accrédités et ont réorganisé leurs laboratoires à moyens constants,
  • sont confrontés de plus en plus fréquemment à des situations de harcèlement hiérarchique et/ou administratif,
  • voient les restructurations entre établissements obéir à une logique politique et non à une logique médicale,
  • ne savent pas quel sera leur devenir alors que s’accroit la financiarisation qui menace leur exercice professionnel autant à l’hôpital qu’à la ville, et que la biologie perd son attractivité auprès des jeunes,

Nous voulons défendre la biologie hospitalière et les biologistes de nos hôpitaux.

En 2018, le SNBH avait réalisé une vaste enquête auprès des biologistes des hôpitaux sur leur état de mal être au travail et avait recueilli 499 réponses complètes.Les résultats montraient un fort attachement au service public hospitalier et au métier de biologiste mais aussi le malaise d’une spécialité soumise à de fortes turbulences ces dix dernières années ;

69% des biologistes hospitaliers se déclaraient être en situation de mal être ou de souffrance, avec parfois de graves conséquences sur leur vie personnelle,

55 % se plaignaient d’une surcharge de travail et 91 % estimaient que les conditions d’exercice de leur profession s’étaient dégradées au cours des dernières années.

 

Les valeurs défendues au sein d’APH et Jeunes Médecins par le SNBH et par le SJBM :

  • Le retour d’un temps médical suffisant permettant aux biologistes de se consacrer à nouveau à leur cœur de métier,
  • La révision impérative des conditions réglementaires de l’accréditation des laboratoires de Biologie médicale, notamment pour l’échéance du 1er novembre 2020,
  • La valorisation de l’expertise du biologiste médical comme un élément clé de la prise en charge pluri-professionnelle du parcours de soins des patients, quels que soient les lieux de réalisation des examens biologiques, au sein du laboratoire, en biologie délocalisée ou demain au plus près des patients (nouvelles technologies et développement des objets connectés),
  • La reconnaissance pour les biologistes médicaux d’un rôle de consultant au travers de la prochaine révision de la nomenclature,
  • La réflexion sur les réorganisations en GHT est vitale. Les biologistes doivent être écoutés et les regroupements d’activités assurer une prise en charge médicale de qualité adaptée au temps de l’urgence mais également à celui de la prise de décision thérapeutique dans les services de soins,
  • La défense des postes de biologistes dans le cadre des réorganisations au sein des GHT. Le regroupement des examens ne peut en aucun cas être prétexte à une suppression de postes, tous les biologistes doivent trouver leur place dans la nouvelle organisation,
  • La mise en place, dans le cadre des réorganisations au sein des GHT, d’un dispositif RH d’accompagnement des personnels en prévention des risques psychosociaux alors que de nombreux professionnels, dont des biologistes médicaux, sont aujourd’hui en souffrance à l’hôpital public.

En pièces jointes :

Limites des autotests/TROD : les Autorités réagiront-elles ?

 

Les représentants de biologie médicale – internes, biologistes hospitaliers et libéraux – alertent les autorités nationales sur les conséquences auprès des patients de la mise sur le marché de certains TROD et autotests.

Les biologistes médicaux s’investissent quotidiennement dans la qualité des résultats d’examens biologiques attendue par les pouvoirs publics, les médecins et les patients, par l’accréditation COFRAC selon la norme NF ISO 15189. Leur expertise permet de garantir des résultats biologiques fiables avec une interprétation adaptée à la situation médicale.

Cependant, le développement rapide d’autotests et de tests rapides d’orientation diagnostique en vente libre, dans un contexte de flou juridique et en l’absence d’études scientifiques satisfaisantes ou de vérification de leurs performances, pose question.

 

Ainsi de nombreux tests diagnostiques sont aujourd’hui vendus sous le couvert d’un simple marquage CE, souvent insuffisant en termes de performances dans le cadre d’un diagnostic médical et bien moins contraignant que l’accréditation imposée aux examens de laboratoire.

 

L’Académie nationale de Pharmacie a ainsi analysé différents Autotests/TROD dans son rapport de décembre 2017 et a conclu au fait que certains tests peuvent être utiles mais que d’autres sont à vérifier voire à éviter (dépistage de la maladie de Lyme, allergies, cancer colorectal, cancer de la prostate), car ils pourraient représenter un risque auprès des patients.

 

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) avait aussi conclu le 05 février 2018 au défaut de sensibilité analytique de l’autotest VIH ALERE, avec risque de résultats faussement négatifs pour le VIH chez certains utilisateurs. Cela représente un risque accru de dissémination du VIH dans la population générale par méconnaissance du statut sérologique des porteurs du VIH.

 

L’ANSM a rendu une nouvelle décision le 7 mai 2019 et retire du marché l’autotest MyTest Menopause. Comme la majorité des diagnostics médicaux, celui de la ménopause nécessite une interprétation biologique contextuelle en lien avec les symptômes cliniques.

 

Les représentants de biologie médicale ont déjà alerté les autorités à de nombreuses reprises sur les limites de certains tests (confère rapport de février 2018 et communiqué du 12-09-18) et avaient même déjà pointé dans le rapport les risques pour les patients de l’utilisation du test destiné à l’autodiagnostic de la ménopause.

 

Dans un souci de santé publique et afin de garantir la sécurité sanitaire aux patients, les représentants de biologie médicale – Internes, biologistes hospitaliers et libéraux – demandent aux autorités une transparence complète concernant ces tests.

 

Ils demandent aux autorités de donner les moyens nécessaires au contrôle des performances de chaque autotest/TROD mis en service, et de mettre en place les modalités permettant à chaque usager et professionnel de connaitre les intérêts et limites de ces tests.

 

Le biologiste médical, en tant qu’expert des examens biologiques, doit rester au centre du dispositif et il doit accompagner, en lien avec les associations de patients et les autres professionnels de santé, le développement dans de bonnes conditions d’autotests/TROD dans le cadre du parcours de soins et de la stratégie diagnostique et de suivi des patients.

 

Le 17 juin 2019

 

Dr. Lionel BARRAND – Président du SJBM – 06 67 20 81 88 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dr. François BLANCHECOTTE – Président du SDB – 06 08 89 61 02 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dr. Claude COHEN – Président du SNMB – 06 09 68 51 76 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pr. Jean-Paul FEUGEAS – Président du SNMB-CHU – 06 85 99 39 18 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pr. Jean-Gérard GOBERT – Président de la FNSPBHU – 06 82 23 35 66– Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dr. Xavier PALETTE – Président du SNBH – 06 81 49 46 01 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dr. Jean PHILIPP – Président du SLBC – 06 77 15 54 07 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dr. Jean-Louis PONS – Président du CNP-BM – 06 07 45 44 69 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Mme. Aurélie TRUFFOT – Présidente de la FNSIP-BM – 07 86 49 83 37 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pr. Jean-Luc WAUTIER – Président d’honneur du SNMB-CHU – 06 85 12 93 95 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Communiqué Intersyndical Limites des autotests TROD du 17-06-19

Chers Collègues,

 

Nous rappelons que les élections à la section G de l'Ordre des pharmaciens auront lieu à partir du 3 mai à 9 heures et jusqu'au 7 juin à 9 heures.

Les enjeux de cette élection sont colossaux et nous vous informons que le SJBM soutient 6 tandems dont vous trouverez en gras les membres titulaires et en pièces jointes les circulaires.

Nous savons qu'ils défendront la présence des biologistes médicaux dans les laboratoires et empêcheront la suppression du "N sites - N biologistes", disposition clé pour conserver une biologie de qualité et de proximité.

Ils défendront les missions et futures missions du biologiste auprès des professionnels de santé et des patients ainsi que la place des biologistes de la section G dans l'Ordre national.:

 

1er tandem :

SOW MAMADOU Cellou

VIALE Jérome

LESLE Florence

TURBA MATHEY Camille

 

2ème tandem :

BEAUDEUX Jean-Louis

KUENTZ Mathieu

PIERONI Laurence

GRUSON Anne

 

3ème tandem :

PIET Philippe

LE MOING Nicolas

RAMET Hélène

AMANRICH Véronique

 

4ème tandem :

POGGI Bernard

FONSART Julien

ROUBILLE Martine

CAMOIN-JAU Laurence

 

5ème tandem :

RIHAOUI Adrien

BAYETTE Jérémy

ROTH Geneviève

MAACHI-BENELMOULOUD Shahine

 

6ème tandem :

TALEB MOHAMED Nouri

MARLAND Geoffroy

URANO Aurélie

LOBIES Sophie

 

ATTENTION il ne sera plus possible de communiquer autour des tandems à partir du 3 mai à 9h00.

Si vous n'avez pas reçu le matériel de vote vous pouvez le récupérer au sein de vos sièges sociaux ou le réclamer à partir du 3 mai via le support en ligne à l’adresse https://cnop2.neovote.com/support

Vous pouvez également appeler le numéro vert 0.805.69.70.44 (service et appel gratuits) ou le 09.72.10.89.44 (tarif d’une communication nationale), service disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7

Nous comptons sur chacun pour voter afin d'obtenir une section G équilibrée et qui défende la profession au sein du Conseil National : l'abstention est un risque.

 

Confraternellement,

Le SJBM

 

pour info :

Liste de tous les tandems candidats

Circulaire 1er tandem

Circulaire 2e tandem

Circulaire 3e tandem

Circulaire 4e tandem

Circulaire 5e tandem

Circulaire 6e tandem

 

Le Syndicat des Jeunes Biologistes Médicaux se félicite des résultats obtenus lors des élections à la section G du conseil national de l’Ordre national des Pharmaciens !

 

La mobilisation plus forte que lors des élections précédentes (+ 50% !) témoigne d’une implication plus grande des acteurs de terrain et nous sommes fiers d’annoncer que cinq tandems sur les six tandems soutenus par le SJBM ont été élus comme conseillers à la section G du conseil national.

 

Nous sommes heureux de la composition du bureau de la section G et félicitons les représentants du conseil central de la section G siégeant au conseil national et élus jeudi 13 juin.

 

Nous remercions tous les électeurs mobilisés qui croient en une biologie unie et indivisible, où le rôle du biologiste médical reste central dans le parcours de soins du patient.

 

Nous avons confiance dans le fait que la nouvelle équipe, comprenant 3 tandems hospitaliers et 3 tandems libéraux,saura relever les défis pour défendre une biologie indépendante, d’excellence et éthique.


La nouvelle équipe de l’Ordre national peut compter sur le SJBM pour poursuivre le travail engagé avec tous lesreprésentants sur les vingt missions principales du biologiste médical auprès des patients et consolider son image auprès du grand public.

 

Depuis plus de 10 ans, le SJBM combat pour préserver l’indépendance de la profession, garantir la proximité et la qualité des soins et accélérer l’innovation biotechnologique au service des patients ; travaillons ensemble !

 

Le conseil d’administration du SJBM

 

Contacts presse :
Dr. Lionel BARRAND – Président du SJBM – 06 67 20 81 88 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Dr. Rayan SATER – Chargé de communication du SJBM – 06 67 20 81 88 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

CDP Victoire élections CNOP

Un remake des « Animaux malades de la peste » ?

Les biologistes hospitaliers, libéraux et les internes du SJBM s’indignent du rapport de l’Autorité de la Concurrence rendu public le 4 avril et qui traduit parfaitement la morale de la fable « Les animaux malades de la peste » de La Fontaine : « Selon que vous serez puissant ou misérable / Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ».

sitemap - réalisation site internet par Visuapub